S’EN SORTIR

Plan de la page

1) Conséquences des violences : Violences conjugales, Viols et Manipulations
2) S’en sortir concrètement : Contrôle du corps, Contrôle de l’esprit
3) Résumé

Avant de commencer, nous aimerions insister sur une chose : il est possible de sortir de la spirale de la violence et du traumatisme. Oui, c’est tout à fait possible et heureusement ! Notre cerveau est capable d’évoluer jusqu’à notre mort, donc pas de panique, cela va se faire.
Le risque c’est d’attendre que le temps fasse son oeuvre en espérant que le traumatisme disparaisse tout seul par miracle. Cet espoir là, il vaut mieux l’oublier : le mécanisme d’oubli n’est jamais sûr à 100% lorsqu’on ne met pas en place une stratégie pour guérir et ce serait dommage de perdre du temps en espérant que ça passe.


Cette page se veut la plus synthétique possible. Pour s’en sortir, il n’y a pas besoin de lire énormément de choses. La plupart des livres relatifs au bien-être répètent tous la même chose.
Donc dans cette page, pas de mots superflus, juste des conseils à mettre en œuvre pour tourner la page d’un traumatisme. Ces conseils donnent un cadre et une ligne directrice. Ils ne sont pas à tout prix à prendre au pied de la lettre : si vous avez d’autres activités que vous préférez, n’hésitez pas à les faire.



1) CONSÉQUENCES DES VIOLENCES : Violences conjugales, Viols et Manipulation


A) Violences conjugales


Vous avez été victime de violences conjugales ?

Le traumatisme que vous avez vécu ne disparaît pas du jour au lendemain. Vous avez découvert un mode de vie toxique. Peut-être que vous ressentez de la colère et de l’humiliation en vous ou encore la peur de revivre la même situation avec une nouvelle personne.


Non seulement votre estime de vous a été détruite, mais vous risquez également de reproduire les mêmes schémas avec les futures partenaires que vous allez rencontrer.
Chez certaines victimes, il est possible qu’une fragilité se développe dans leur ego. Cette fragilité est souvent détectée par les personnes perverses qui sont attirées par de nouvelles victimes.

Oui : les personnes perverses détectent instinctivement les personnes qui n’ont pas confiance en elles.
Vous risquez donc de traîner toute votre vie des partenaires qui ont un fonctionnement toxique. Pas toujours le même mécanisme évidemment, mais il existe un vrai risque de répéter un mécanisme toxique.


Vous avez envie de ça ? Non ! Alors rassurez-vous, il est possible de s’en sortir et d’être à nouveau heureux !

De plus, vous risquez de vous mettre régulièrement en situation de victime et de chercher à combler le manque d’amour en vous. Aucun partenaire ne peut combler votre manque d’amour pour vous-même. Personne ne le peut hormis vous.
En doutant de vous et en vous mettant en position de victime, vous risquez de créer à chaque une relation où vous êtes dominé par votre partenaire.


Vous avez envie de ça ? Non ! Alors rassurez-vous, il est possible de s’en sortir et d’être à nouveau heureux !

En outre, certains hommes deviennent à leur tour violent dans leurs prochaines relations. Si votre ego a été détruit et si vous continuez à vous mettre en position d’infériorité avec vos nouvelles relations, la colère risque de déborder. Ainsi, vos prochains partenaires risquent d’être les innocentes victimes des traumatismes que vous avez vécus précédemment. Ces colères peuvent également se réveiller dans d’autres situations comme au travail ou avec des amis qui risquent de ne pas comprendre ces colères.

Vous avez envie de ça ? Non ! Alors rassurez-vous, il est possible de s’en sortir et d’être à nouveau heureux !

Enfin, il est possible de devenir violent envers soi-même : certaines victimes se sentiront toujours responsables d’une erreur ou d’un échec dans leur nouvelle vie. Pour se punir, au beau milieu d’une crise d’angoisse, ces personnes victimes se transforment en bourreau pour elles-mêmes en se frappant.


Vous avez envie de ça ? Non ! Alors rassurez-vous, il est possible de s’en sortir et d’être à nouveau heureux !


Ne vous infligez pas de nouvelles expériences traumatisantes. Vous avez le droit d’être heureux, vous avez le droit d’être aimé, vous avez le droit d’aimer !



B) VIOLS


Les conséquences du viol sont similaires à celles des violences physiques : perte d’estime de soi, crises d’angoisses, besoin de se frapper etc…

De plus, il est possible de connaître des troubles de la sexualité : crises de tétanie avant la pénétration, perte de libido, impuissance, perte de plaisir.

Certaines personnes ressentent également l’envie de détruire leur sexe. Si rares sont les personnes qui passent effectivement à l’acte, il est possible de sentir le besoin de détruire cette partie de votre corps.

Un sentiment d’être sale et dégoûtant peut également vous submerger lors des crises d’angoisses.

C) MANIPULATIONS



Les conséquences peuvent être les mêmes que les violences physiques à cause de la destruction de votre amour propre.

Vous pouvez également devenir manipulateur vous-même, sans forcément volonté de l’être, mais parce que vous appliquez les schémas que vous avez appris et que vous connaissez.

Ne sous-estimez la peur de l’inconnue !

Il est bien souvent beaucoup plus rassurant de recréer des schémas toxiques et manipulateurs que vous connaissez parce que vous connaissez l’issue des situations.
En quelques sortes, vous reprenez le contrôle sur votre vie.

Se positionner perpétuellement en victime fait partie des manipulations possibles que peut faire une personne ayant réellement vécu des situations traumatisantes.

Pour éviter le plus possible tous ces risques futurs, nous vous conseillons vivement d’adopter les stratégies suivantes.


2) S’EN SORTIR CONCRÈTEMENT : Contrôle du corps, contrôle de l’esprit


A) CONTRÔLE DU CORPS

Confiance en soi : La première étape à entreprendre est de reprendre confiance en soi. De très nombreuses études ont prouvé l’efficacité du sport pour doper les hormones qui rendent heureux et par répercussion, la confiance en soi.
Il existe plein de sports.
On vous propose une sélection restreinte, que vous êtes libre de suivre ou pas en fonction de vos envies.

Arts-martiaux. Les arts-martiaux permettent de s’entraîner à se défendre et donc de découvrir qu’il est possible de mieux gérer des situations violentes. Le krav maga est à la mode pour apprendre à se défendre. Toutefois, il ne s’agit pas d’un sport qui permette de contrôler une situation sans réellement faire mal à l’adversaire.
C’est pourquoi, il est également possible de faire d’autres sports de combats moins à la mode. Par exemple, le judo vous apprend à devoir aller au contact de votre adversaire, le toucher donc, tout en apprenant des techniques d’immobilisations très efficaces. De plus, l’objectif du judo n’est pas de détruire l’adversaire, il est donc beaucoup moins violent que le krav maga et vous apprendrez à vous contrôler.

Amour et sexualité : Le yoga permet de détendre ses muscles et ses nerfs. La sensation de bien-être qu’il procure permet réellement de retrouver goût à la sexualité, à la délicatesse du toucher et de porter un regard plus heureux sur le monde. Et honnêtement, même si ça peut être ch**** parfois, les bénéfices sont au rendez-vous.
Ne commencez pas avec un yoga sportif (vinyasa ou ashtanga). Commencez par le yoga pour débutant. L’objectif est de vous détendre et de vous relaxer. Les bénéfices du yoga vous permettront de reprendre le contrôle sur vos pensées et votre corps.

S’ouvrir aux autres : yoga et danse. La danse peut se faire de temps à autres. Au quotidien, privilégiez le yoga.


Il est vraiment conseillé de faire en même temps un art-martial en plus du yoga Essayez de caser tout ça dans votre emploi du temps si c’est possible.
Il est conseillé également de conserver cette discipline pendant deux trois ans afin de faire un travail qui structure votre quotidien.

B) CONTRÔLE DE L’ESPRIT



1) La Base



Nous allons commencer par la base : il est impossible, nous disons bien IMPOSSIBLE, de se défaire d’un traumatisme rapidement sans aller voir un psychologue ou un psychiatre.
Ce sont ces professionnels qui fixeront la régularité des séances dont vous aurez besoin.
Nous abordons les autres techniques après ce point essentiel.


La psychanalyse « traditionnelle » est souvent une perte de temps. Les nouvelles techniques de psychologies sont beaucoup plus efficaces que les théories freudiennes ou lacaniennes.



Psychologues et psychiatres : un psychologue, c’est cher et non remboursé par la sécurité sociale. Par contre, il s’agit de personnes formées à dépasser les traumatismes. Pendant un certain temps, il est indispensable de pouvoir parler à quelqu’un dont c’est le métier de soigner les traumatismes.
Un psychiatre vous donnera des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques) si cela s’avère nécessaire. Certains psychiatres peuvent également faire le rôle de psychologues.

Les thérapies cognitivo comportementales (TCC) semblent être également efficace pour réapprendre à fonctionner comme on le souhaite.

Durant vos séances avec votre psychologue et/ou votre psychiatre, profitez-en pour apprendre la communication non violente. Cela demande de s’entraîner mais c’est très efficace. Ici un petit cours de 11mn :
https://www.youtube.com/watch?v=o10gsAURQyo

2) Méditation, Hypnose Ericksonienne et Sophrologie



La méditation se fait souvent seule, mais pour vous motiver vous pouvez aller dans des centres bouddhistes. Il n’est nullement besoin d’être bouddhiste pour aller dans un centre bouddhiste, donc profitez-en.
Les bénéfices de la méditation ont été prouvés scientifiquement. Alors si vous n’y arrivez pas immédiatement, soyez indulgent avec vous-même et persévérez.

L’hypnose ericksonienne ? Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Rassurez-vous, ce n’est rien de méchant. Il s’agit de laisser une personne formée professionnellement vous suggérer que vous arrivez à gérer paisiblement vos crises d’angoisses et à dépasser vos traumatismes. Privilégiez si possible un hypnothérapeute qui a été une formation dans le domaine de la santé (infirmier, médecin, psychologue ou psychiatre). Ils seront d’autant plus compétents.
Si possible, essayez avec un hypnothérapeute qui vous aura été conseillé par une personne que vous connaissez.
L’hypnose avec des traumatismes aussi importants n’est pas toujours suffisante et un accompagnement avec un psychothérapeute et/ou psychiatre reste nécessaire. Mais cela reste très efficace.
Les tarifs varient entre 45 et 200 euros / séance, ce qui n’est en rien une garantie de qualité de la prise en charge.


La sophrologie est une technique également basée sur un état hypnotique appelé « état sophronique ». Il s’agit d’un pur concentré d’amour à chaque séance. L’accompagnement se fait en général sur un ou deux ans, ce qui permet d’ancrer profondément des mécanismes de gestion de l’angoisse.


Enfin, pour vous sentir mieux, vous pouvez parler à quelques personnes de confiances lors de vos crises d’angoisses. Évitez d’en parler à vos prochaines relations intimes. Elles ne sont pas formées pour gérer ces crises d’angoisses et elles risquent de partir au bout d’un certain temps. De plus, en vous confiant trop à elle, vous risquez de vous mettre en position d’infériorité. Votre nouveau partenaire risque alors malgré elle d’en profiter (c’est un mécanisme presque automatique pour tout le monde).
Vous pouvez demander clairement et explicitement à un ami ou à une personne de votre famille si elle est prête à vous écouter, ne serait-ce que par téléphone lorsque vous aurez besoin de parler.

Il existe également des numéros d’écoutes anonymes et gratuits (100% anonyme et gratuit donc ne vous en privez pas). Vous pourrez parler à quelqu’un, lui exposer vos peurs, vos espoirs, tout ce que vous voulez.

SOS amitié : 09 72 39 40 50






3) RÉSUMÉ

Pour s’en sortir le plus rapidement possible, il est indispensable de faire cumulativement :

art-martial (préférence pour le judo) pour la confiance et la maîtrise de soi ;
yoga pour l’amour de soi et retrouvé goût à l’amour ;
– suivre une psychothérapie avec si besoin un accompagnement avec des médicaments (psychologue et psychiatre) ;
se confier à une personne qui a accepté ce rôle lorsque vous avez une crise d’angoisse.

Ces conseils sont les plus précieux qui puissent être donnés. Ne vous croyez pas trop fort pour pouvoir surmonter un traumatisme tout seul : vous risquez de vous en mordre les doigts des années après.

Mais surtout : réjouissez-vous ! Si vous êtes sur ce site c’est que vous cherchez de l’aide, vous avez déjà réalisé le plus important !
Dès maintenant, vous avez les outils en main pour laisser la place à la joie dans votre vie !